Extraits audio

Arriver à Vitrolles : Les gens s'installent
Souvenirs d'une époque
Une vie de quartier
La rénovation - ce que l'on veut
Prix du livre : 15.00€
Payment sécurisé via
Récits de vie

Une ville, cent histoires

Vitrolles, quartier des Pins, 1971-2008

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  
Crédit photos © Vincent Beaume, Patrick Gherdoussi

Une ville, cent histoires :

Vitrolles, quartier des Pins" paru en mai 2009 aux Editions Ref2C

A écouter : 4 lectures d'extraits du livre avec quelques interludes de Christophe Paturet au piano.

L’histoire commence dans la France des années 1960, époque d’une croissance soutenue, celle des Trente glorieuses, avec ses nouveaux modes de consommation et ses nouvelles zones d’habitations, les grands « ensembles » résidentiels et les villes « nouvelles », qui, tout en répondant à des normes de confort que ne connaissait pas une partie de la population, ambitionnent de canaliser l’essor démographique, dans le cadre de programmes généraux d’aménagement du territoire. Au Sud, loin des clichés véhiculés autour de cette terre de tourisme, l’aventure est lancée sur les pourtours de l’étang de Berre avec le développement de l’industrie pétrochimique et surtout avec la création de la zone industrialo-portuaire de Fos. C’est là qu’à l’aube des années 1970, Vitrolles, petit bourg provençal situé en pleine garrigue, va connaître un nouveau destin. La croissance économique de ce littoral méditerranéen a besoin de main-d’œuvre et la ville dispose de sérieux atouts pour l’accueillir. Pour cela, il faut construire des logements, vite et de façon massive. Dans ce contexte, les premiers bâtiments du quartier des Pins voient le jour en 1971. De France et de l’étranger, des ouvriers y affluent, en provenance de Marseille, de Provence, de Lorraine, d’Algérie, d’Italie, tous prêts à vendre leur force de travail et à s’installer dans ce pays inconnu. Ils arrivent les uns après les autres, avec leur propre histoire, leur vécu et leur culture. Vitrolles va se nourrir de cette pluralité et y puiser son identité.

 

Le LIVRE

Une ville, cent histoires. Vitrolles, Cité des Pins, 1971-2008.
Fruit d’un travail d’enquête réalisé sur le terrain par l’association Récits, ce livre retrace l’histoire d’un quartier emblématique de Vitrolles, la cité des Pins, à partir des témoignages de ses habitants, des plus jeunes aux plus anciens. En restituant les itinéraires des gens qui y vivent, il raconte une histoire au cœur de la France contemporaine et de ses enjeux, celle d’une ville nouvelle qui s’est construite dans un contexte de plein emploi et d’essor économique, celle de la crise qui lui a succédé en frappant de plein fouet le secteur industriel et les catégories populaires, celle d’une réputation qui affecte ces grands ensembles résidentiels et se traduit par la montée de l’intolérance et de l’extrémisme.
Situé à la frontière du récit intime et de l’histoire sociale, le travail de Marie d’Hombres fait parler une diversité de personnages et aborde l’histoire des quartiers à partir de la mémoire de leurs habitants..
Paru en mai 2009 aux éditions Ref2C
Ce projet a été soutenu en 2007 et 2008 par la Ville de Vitrolles, l'Etat, le Conseil Général, le Conseil Régional dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale et par l'OPAC Sud.


ACHETER LE LIVRE ?

- Sur internet : en réglant directement le montant du livre sur le site Paypal et en nous envoyant un mail précisant l'objet de votre commande et votre adresse de livraison à recits@live.fr (ou mdhombres@gmail.com).

- En librairie

- En nous renvoyant un chèque avec le bon de commande téléchargé ici


MEMOIRES EN ACTE, de l'atelier au stage de théâtre (2009 - 2010)

L'atelier du quartier des Pins et la représentation
L’association Récits a souhaité travailler sur la valorisation par le théâtre de la mémoire orale du quartier. En lien avec l’AVES et Béatrice Picciota, intervenante au centre social des Salyens depuis plusieurs années, nous avons proposé des ateliers hebdomadaires de théâtre afin de travailler en groupe à la mise en scène de l’histoire du quartier des Pins et de ses habitants. À partir des histoires d’habitants déjà collectées, de repères historiques proposés par l’association Récits, des souvenirs, des rêves des participants et de ceux de leur entourage, il s’agissait d’explorer, par le jeu, la mémoire d'un lieu de vie et de ses habitants du plus jeune au plus vieux.
Un stage au collège Henri Fabre, Petite Garrigue
Nous avons proposé des ateliers mêlant écriture et théâtre, permettant d'aborder avec les élèves la question de la mémoire et de l'autobiographie d'une manière ludique et créative. Le projet s'est inscrit dans le programme sur l'autobiographie qui a lieu en classe de troisième en y associant les élèves ENAF - primo arrivants - qui sont en cours d'acquisition de la langue française. Nous avons ensuite sollicité la compagnie La Cohue pour une intervention en binôme. Le travail s'est organisé autour de trois axes : le recueil, par les élèves, de témoignages auprès de leurs familles, camarades ou professeurs et travail d'écriture à partir de la matière recueillie ; la présentation orale et mise en scène ; une représentation finale mêlant récits de vie théâtralisés et improvisations travaillées.
Ce projet a été soutenu en 2009-2010 par la Ville de Vitrolles, l'Etat, le Conseil Général, le Conseil Régional dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale et par 13 Habitat.


CORRESPONDANCES VITROLLAISES (2010-2011)

Dans la lignée des projets menés par Récits sur le territoire vitrollais depuis 2007, l'association a poursuivi son travail de collecte des mémoires et de leur valorisation sous différentes formes.

En 2010, nous avons proposé une nouvelle action intitulée « De moi à vous, correspondances vitrollaises » qui constituait à la mise en place d'ateliers participatifs autour du récit de soi auprès des femmes de Vitrolles (en partenariat avec l'EPFF et la Maison pour l'Egalité). Ce projet prévoyait des ateliers autour de l'écriture de lettres, la prise de vue photographique de « bouts de soi », un travail cartographique sur les trajets quotidiens, la décoration et l'aménagement d'une valise voyageant entre les deux groupes et servant de support à une correspondance entre les femmes des deux quartiers.

Notre projet 2011 "Correspondances vitrollaises II" visait à poursuivre et approfondir cette action auprès de l'un des groupes participant tout en intégrant de nouveaux groupes de femmes. Ce travail a été réalisé en partenariat avec Amélie Fournier, art-thérapeute (association 1001 facettes). Il a donné lieu à la réalisation d'une frise de vie collective.

Ce projet a été soutenu en 2010 et 2011 par la Ville de Vitrolles, l'Etat, le Conseil Régional dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale et en 2010 par la Direction Départementale de la cohésion sociale.



AccueilPrésentation de Récits : L'association RécitsNotre démarcheHistoire du projetNos référencesServices : Un service de biographieAutres servicesComment ça se passeLes ProjetsLes AteliersChansons de l'exil en ProvenceContacts et liens : Nos coordonnéesL'équipeLiens et partenaires

Dobeuliou Création sites Internet Marseille